Carrières Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

10 avril 2023

Dominique Fortier - dfortier@medialo.ca

Entente pour la réalisation de projets jeunesse dans La Matapédia

JEUNESSE 12-29

Entente jeunesse

©Photo Gracieuseté

Les jeunes de La Matapédia ont été consultés en vue de l'entente sur des projets qui leur seront dédiés.

Les 18 municipalités de la MRC de La Matapédia se sont entendues pour développer des projets réalisés par et pour des jeunes de 12 à 29 ans.

Pour chaque municipalité, une enveloppe spécifique sera dédiée. L’entente conclue prévoit d’ailleurs que chaque ville ou village injecte 1 000 $. Un montant supplémentaire de 2 000 $ est fourni par le Secrétariat à la jeunesse. Finalement, pour le reste de l’enveloppe de 50 000 $, un montant de 2 000 $ est réservé à la promotion et la visibilité alors que les 12 000 $ restants seront distribués en fonction de la richesse foncière uniformisée, ou plus simplement dit, parmi les municipalités les plus populeuses. De plus, tout dépendant de la portée du projet, les municipalités pourraient décider d’investir davantage d’argent.

L’éventail des projets proposés peut aller du simple achat d’équipement pour la pratique d’une activité, de la tenue d’événements ponctuels ou même de l’aménagement d’une infrastructure pour la pratique d’un sport par exemple.

L’objectif est d’avoir au moins un projet jeunesse par municipalité. Pour y parvenir, un sondage a été réalisé auprès des jeunes de la région. Près de 700 jeunes se sont exprimés et des rencontres ont déjà eu lieu afin de préciser le type de projets qui pourraient être concrétisés.

Publicité

Défiler pour continuer

Pour la conseillère en développement à la MRC de La Matapédia, Isabelle Pinard, l’idée était de donner les moyens à chaque municipalité pour soutenir les initiatives provenant de la jeunesse d’ici. « De plus, cette entente permet aux jeunes de développer leurs projets directement avec leur municipalité, ce qui facilite grandement les choses puisque les villes sont dans le coup dès le début et peuvent ainsi mieux prévoir les actions à prendre pour en faciliter la réalisation. »

Isabelle Pinard rappelle que des projets porteurs ont été réalisés dans le passé grâce à des bourses du même genre. On peut penser au centre nautique de Lac-au-Saumon, au mur d’escalade d’Amqui ou à l’arénacross. « Nous croyons que la nouvelle entente de développement local jeunesse répond à certains enjeux soulevés par les jeunes dans le cadre de la consultation de 2021-2022. Nous avons très hâte de voir les réalisations qui en découleront. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média